Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Joyeux Noël 2017

Publié le par Jean-Pierre Bouyer

L'an dernier à pareille époque, je vous avais proposé une page portant à la fois sur un des chants de Noël les plus connus, le Minuit chrétiens d'Adam, sur l'auteur (sans doute maçon ? ) de son texte, et sur un de ses pastiches maçonniques, le Midi maçons de Perin en 1862.

Et je vous en avais promis d'autres pour les Noëls suivants.

Il est minuit : l'heure est donc venue, non de fermer les travaux, mais de tenir parole.

Voilà donc un autre chant maçonnique sur le même air, paru dans un recueil de poésies publié à Agen par Évariste Carrance.

Évariste Carrance (1842-1916) a été homme de lettres, journaliste et ... aubergiste. Il anima pendant 23 ans une publication annuelle de poésies, où il arrive qu'on trouve un texte maçonnique comme celui-ci (p. 349 du recueil 1879) :

La chanson est caractéristique du messianisme de la maçonnerie française à cette époque.

Mais la référence religieuse y est également très présente, montrant bien que des années encore après l'excommunication papale, la religiosité restait profondément ancrée dans l'esprit de nombreux maçons : il est assez surprenant de voir encore à ce moment la maçonnerie se considérer comme la milice du Roi des Cieux. Moins de 20 ans plus tard, comme je le rappelais dans la page de la semaine dernière, ce sont les ligues antimaçonniques qui revendiquaient un tel titre ...

Sauf erreur, le signataire, Aimé Reinhard, est un de ces nombreux Alsaciens qui ont choisi la France après l'annexion consécutive à la défaite de 1870. Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur l'Alsace.

La mention Alsace-Lorraine en-dessous de son nom est à notre avis une référence à la prestigieuse Loge du même nom (dont on voit ci-dessous le bijou), fondée à Paris en 1872 suite au sabordage des Loges locales après qu'elles aient été sommées de s'inscrire dans une Obédience allemande.

Joyeux Noël !

Georges Thill fut membre de la loge Rénovation du Grand Orient de France - cfr la page http://criticamasonica.over-blog.com/2017/10/notre-frere-georges-thill.html

Commenter cet article