Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Osez, osez, hosez ... l'humour !

Publié le par Jean-Pierre Bouyer

Voici quelques années, avait été posée sur un forum internautique maçonnique que je fréquentais, la grave question peut-on rire en Loge ?

Hé bien, il s'est trouvé quelques internautes pour donner à  cette question une réponse négative !

Certains d'entre eux pourraient peut-être arguer du fait que la maçonnerie se doit d'être compassée, puisque, comme on peut le voir dans des textes du XVIIIe, compassé n'est que le participe passé d'un verbe signifiant mesurer avec le compas.

On ne trouve effectivement guère de manifestations d'humour dans les chansonniers maçonniques des siècles passés.

L'apparition de l'auto-dérision est assez récente dans le chansonnier maçonnique : les maçons du passé s'appliquaient à se peindre tels qu'ils voudraient être, maintenant les maçons adorent aussi parfois se peindre tels qu’ils se voient, avec leurs petits et grands travers, qu’ils brocardent joyeusement et parfois très irrespectueusement.

Cette saine autodérision, fidèle au précepte Si tu te prends au sérieux, n’oublie pas d’en rire, devient ainsi la trame de nombreuses chansons, utilisant généralement des airs à la mode. Le plus bel exemple de cette verve satirique nouvelle, ce sont les spectacles (et CD), d’un professionnalisme exemplaire, des Loges de la Folie à Bruxelles, où ce ton alterne, avec brio, avec celui de l’émotion. D'autres exemples, l'un belge, l'autre français, figurent également sur le site.

En France, c'est Aix-en-Provence qui est devenue la capitale de ce style, avec d'abord la tradition des chansons maçonneuses, et ensuite celle des festivals d'humour maçonnique.

Le premier eut lieu en  2011 :

Le succès en fut si grand que l'expérience fut renouvelée en 2013 :

avec, comme la première fois, une délicieuse affiche de SAT (qui allait d'ailleurs encore contribuer à la suivante en mettant sa fusée à feu).

Il fut décidé alors d'adopter un rythme biennal (les années de chiffre impair, comme il se doit en maçonnerie) :

... et ce fut l'édition 2015 !

Et voici que s'annonce déjà, pour ce joli mois de mai (ah, le printemps en Provence !), l'édition 2017 :

Elle nous vaudra sans aucun doute une nouvelle cuvée d'alertes joyeusetés telles que celle-ci, puisée - avec l'accord des organisateurs - dans leur reportage du festival 2015 et qui traduit bien l'esprit débridé caractérisant cette manifestation :

Ah ! le joyeux moment

sur l'air de Ah ! le petit vin blanc

Sortie du néant
Y’a déjà 4 ans
Naissait en Provence
Hors des vieux Orients
Loin du Vatican
Et des Obédiences
Cett’ fête magique
De maçons comiques
Des plus pacifiques
Néanmoins mordants
De drôles de Nénettes
Des mecs vedettes
Qui s’prennent pas la tête
Et c’est délirant

Refrain

Ah ! Le joyeux moment
À l’écart des querelles
Des rixes fraternelles
Qui minent les Orients
Ah ! Le joyeux moment
De diabolique innocence
De secrète connivence
Pour blaguer, brocarder
Et charrier et chanter
Les travers des autres évidemment

Final (après ce dernier refrain)

Ah ! Que nos cœurs résonnent
De nos rimes bouffonnes
Inventons-nous des mots charmants
Pour blaguer, brocarder
Et charrier et chanter
Les travers des autres évidemment

Une autre chanson, du festival 2011 celle-là, se trouve ici sur le site du musée.

Mais le site d'Hilarion présente - outre des centaines d'autres pages de gags et d'humour (ne manquez pas celle du cordonitor) - les reportages complets des précédentes éditions: 2011, 2013, 2015.

Et je terminerai par deux citations :

1. la devise d'Hilarion, qui est tout un programme :

A moi mes Soeurs et mes Frères par le contresigne et l'acclamation :

Osez ! Osez ! Osez !

2. une riche pensée du Frère Pierre Dac, trouvée à cette page du site Hilarion :

Bien heureux ceux qui savent rire d’eux-mêmes,
ils n’ont pas fini de s’amuser !

Commenter cet article

Henri Han 19/02/2017 11:29

Asperge de naissance, je ne comprenais pas l'humour dans ma jeunesse mais ayant intellectualisé et conceptualisé cette qualité, j'ai établi la pensée que l'humour et son corollaire, l'autodérision sont la 1ère marche vers l'intelligence et l'amour… qui semblent manquer à nombre de FF & SS qui ont oublié qu'être FM c'est construire avec sérieux sans se prendre au sérieux.